asmaf-2

Voyage au Tchad

 

  

Ces voyages annuels (2015 et 2016), en grande partie financés par la Coopération suisse, se font dans le cadre de l’EMET (Entente des Missions Évangéliques au Tchad), qui réunit, aux côtés des pionniers de l’ASMAF depuis le début des années 1950, des partenaires historiques dans la région du Guéra (dans des villages comme Moukoulou, Bitkine, Mongo, Korbo, Gogmi), puis dans le reste du Tchad (N’Djamena, Lac Tchad, …). Ces missions sont :

 

  • La Mission Évangélique au Tchad (MET, branches française et allemande),

 

  • Main Secourable, • Service Missionnaire Évangélique (SME),

 

  • Mission Évangélique au Centre du Tchad (MECT)

 

 

Ensemble, elles contribuent au soutien d’un nombre significatif d’oeuvres chrétiennes des ACT et des AET : instituts bibliques, écoles primaires, dispensaires, hôpital, envoi d’évangélistes missionnaires tchadiens dans les zones non atteintes avec création d’infrastructures sur place (école, dispensaire, …), centres de formation polytechniques, centre de rééducation et clinique ophtalmologique, centres culturels évangéliques, prévention contre le Sida.

 

L’ASMAF ne pourrait pas, à elle seule, être sur tous ces fronts, ni d’ailleurs aucune des missions de l’EMET. Mais ensemble, elles peuvent par la grâce de Dieu apporter une aide importante dans ces différents domaines. Le ministère varié des partenaires de l’EMET, et les services qui sont apportés ont retenu l’attention de la Coopération suisse au regard de sa vocation à l’aide au développement. Les missions de l’EMET et les Églises partenaires sont des acteurs significatifs et efficaces du développement au Tchad avec qui ils souhaitent collaborer. C’est par l’intermédiaire du SME que cette collaboration peut se faire. Si la Coopération suisse est prête à investir aux côtés de l’EMET, elle souhaite aussi contribuer à sa synergie, c’est pourquoi elle soutient le voyage des délégations. Considérons pour finir quelques exemples qui nous permettront de mieux sentir comment cette synergie de missions, de croyants et d’Églises porte ses fruits et ouvre sur des bénédictions étonnantes, bien au-delà de nos seules forces.

 

Quelle part prend l’ASMAF dans cet effort missionnaire coordonné ? Elle est plus particulièrement impliquée dans les domaines du soutien à la formation biblique sous différentes formes (soutien aux instituts bibliques, soutien aux études bibliques dans les assemblées, bourses d’études, …) :

  • le Centre de Culture Évangélique à N’Djamena (CCE) où Marie-Françoise Dewulf a particulièrement développé les études informatiques et bibliques, et le soutien de la formation de leaders ;

 

  • le ministère parmi les femmes qui fut longtemps le ministère de notre soeur Dany Gounon, puis d’Éveline Félix ; • la prévention contre le Sida initiée par Éveline Félix ;

 

  • la création du centre de kinésithérapie Beth-Rahama à Bitkine avec Natalie Metz ;

 

  • l’aide à l’Église locale de Moukoulou (premier poste missionnaire de l’ASMAF) ;

 

  • le soutien des évangélistes missionnaires. L’ASMAF a participé au soutien d’Olivier et Sonja Bory, qui ont accompagné ce ministère. Plusieurs assemblées CAEF continuent de soutenir le coordinateur tchadien Makaïna Dobé ainsi que plusieurs évangélistes missionnaires.

 

C’est la part de notre mission à l’édifice, mais elle ne serait pas ce qu’elle est sans cette synergie missionnaire que nous voulons souligner par quelques exemples :

  • L’ASMAF a depuis longtemps à coeur le soutien à l’effort missionnaire des Églises tchadiennes et l’envoi d’évangélistes missionnaires tchadiens. En zones non atteintes, les Églises qui s’implantent sont d’autant plus pertinentes qu’elles proposent une aide au développement (dispensaire, puits, école, …).

 

Par contre, construire des écoles qui seront des écoles reconnues par l’État et où servent des membres des ACT ou AET dépasse de loin nos capacités financières. Parce qu’il y a une structure humaine à même d’accueillir des écoles, il a été possible de proposer à la Coopération suisse le financement de la construction d’écoles dans les zones sahéliennes, par le biais du SME.

asmaf-tchad-1

Rencontre avec le comité des Sentinelles

asmaf-tchad-2 Rencontre avec les responsables des AET à Bitkine asmaf-tchad-3 Visite au Centre de Culture Évangélique de N’Djaména

 

  • Récemment, la branche allemande de la MET a souhaité soutenir le ministère des Sentinelles initié par Éveline Félix. Leur aide significative de 12 000 € a permis de financer pendant 3 ans, de 2012 à 2014, des formations à la prévention du VIH/SIDA, et à une éthique sexuelle responsable.

 

  • Nos Églises CAEF se sont largement impliquées dans l’envoi et le soutien de notre soeur Natalie Metz et la construction du centre de kinésithérapie. Mais envoyer Natalie, comme seule missionnaire de l’ASMAF, dans une région éloignée de la capitale, a été seulement rendu possible par la présence sur place de deux missionnaires de la MET : Réto et Barbara Lampert.

 

  • Le centre de kinésithérapie a un impact amplifié de par son intégration dans un projet plus large : le centre « Beth-Rahama » comporte aussi une clinique ophtalmologique à l’initiative de Main Secourable à côté du centre polytechnique « Al Tatawur » lui-même à l’initiative de la MET.

 

Si vous souhaitez contribuer aux ministères de l’ASMAF, vous pouvez envoyer vos dons : – Par chèque à l’ordre de l’ASMAF – 2 rue des Magasins 67000 STRASBOURG – en mentionnant l’affectation éventuelle au dos de votre chèque. – Par virement au compte de l’ASMAF : BIC : PSSTFRPPSTR – IBAN : FR09 2004 1010 1501 0609 8J03 642